Législatives 2017: De l'importance de partir tôt sans attendre les investitures

Les 11 et 18 Juin 2017 auront lieu les élections législlatives. L'échéance peut paraître lointaine, d’ailleurs les états-majors politiques sont concentrés sur les élections présidentielles, les législatives attendront.

 

Dans certains cas il s’agit aussi de maintenir la pression sur les potentiels candidats, au PS les investitures ne seront données que le 13 décembre, ce qui est régulièrement rappelé aux frondeurs et aux “alliés”. Chez Les Républicains la confusion n’a d’égale que l’importance de la chose. Avec, en substance, ce message implicitement envoyé par certains candidats aux candidats potentiels : “N’oublies pas que si je gagne, je choisirai qui aura l’investiture, fais bien attention à tes choix”.

 

Enfin au FN et à l’UDI, le choix a été fait de ne pas attendre et de foncer pour ne pas se retrouver le bec dans l’eau, et, peu bercés d’illusions sur le résultat de la présidentielle, se préparer à sauver les meubles à l’Assemblée Nationale.

 

Mais vous qui êtes candidat, ou plus exactement qui souhaitait porter les couleurs de votre parti, pourquoi attendre l’investiture pour mener campagne ? Ne serait-il pas judicieux de commencer dès maintenant ?

 

Commencer à faire campagne aujourd’hui ne signifie pas forcément oblitérer la présidentielle, au contraire, c’est le moment ou jamais de développer votre notoriété dans votre circonscription, de vous y investir, et, innocemment, de parler de vous en parlant du candidat que vous soutenez.

 

L’investiture est en soi déjà une campagne électorale, à vous de devenir le candidat naturel de votre camp, celui qui relève de l’évidence par son implication et son dévouement sans faille à la cause et aux valeurs du parti.

 

À vous de forcer la main de votre parti !

 

La récente modification de la législation réduit la durée de la tenue des comptes de campagne de un an à six mois, vous disposez donc de six mois supplémentaires pour faire campagne sans être tenu à un quelconque plafond de dépenses. Si vous le pouvez, faites un maximum d’actions de terrain ! Commencez à faire du porte-à-porte en votre nom propre, récoltez de l’information, faites vous connaître !

 

Bien sûr les investitures comportent une forte dimension politique, et malheureusement trop souvent du copinage ou du parachutage, mais les législatives qui arrivent s’annoncent comme les plus hasardeuses de la Vème République avec un fort risque d’absence de majorité absolue et d’une tripartition de l’Assemblée Nationale.

 

Aussi les partis ne négligeront aucune circonscription, votre mission en tant que candidat en puissance est de démontrer que vous êtes le mieux à même de conserver ou conquérir votre circonscription.

 

Une campagne électorale ne peut pas se faire en quelques mois et encore moins en quelques semaines, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté il est primordial que vous commenciez dès maintenant à développer votre message et votre programme. Vous devez faire preuve de constance et de cohérence dans le temps, or les électeurs ne peuvent le croire que s’ils vous entendent dès longtemps avant le jour du scrutin.

 

Laurent Rossini, co-fondateur de l'agence Plebiscit

www.plebiscit.fr

 

 

 

Article publié le : 22/06/2016

A lire également